Im Füldchen 11 60489 Frankfurt am Main  +49 (0) 176 422 701 26

Commentaires juin 2021

Francfort, 30 mai 2021: Les élections régionales et départementales des 20 et 27 juin prochains vont confirmer une recomposition du paysage politique français. Ce sont les régionales qui reflètent le mieux les tendances nationales à cause de leur mode de scrutin proportionnel…

Toutes les listes qui ont obtenu plus de 10 % des voix peuvent se maintenir au second tour et elles peuvent fusionner avec les listes qui ont obtenu entre 5 et 10 % des voix. Afin de faciliter une majorité parlementaire, la liste parvenue en tête obtient une prime de 25 % des sièges. Les 75 % restants sont distribués à la proportionelle. Les sondages les plus récents donnent les Républicains et le Rassemblement national quasiment à égalité (27 et 26 % respectivement)… Les 50 % restant se répartissent entre quatre formations : LREM obtient 13 % , les Verts sont crédités de 12 %  et devancent pour la première fois les socialistes (11%), alors que la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon est déclassée avec 6 %. Marine Le Pen pourrait de ce fait remporter trois régions :  Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire et Provence-Alpes Côte d‘Azur.

A l’international, la France et l’Allemagne ont critiqué d’une voix le détournement biélorusse du vol Ryanair avec 171 passagers à bord. Le ministre russe des affaires étrangères Lavrov a affirmé que „la Russie ne laissera pas tomber son voisin“. Loukachenko et Poutine se montrent de plus en plus effrontés. Le fait est que Loukachenko souhaite éliminer un journaliste critique de son régime, comme Moscou le lui a montré par l’utilisation du  Novichok à Londres et à Berlin.

L’UE n’a pourtant pas sanctionné la Russie. Par contre, elle a renforcé les sanctions à l’égard de la Biélorussie, dont le PIB de 58 mrds. de dollars est inférieur à celui du Luxembourg : les droits de survol et d‘atterrissage au sein de l’UE sont suspendus, le survol de la Biélorussie est „déconseillé“ (ces survols lui rapportaient 80 millions de dollars en 2019), de nouvelles restrictions sont imposées à certains représentants du régime et les entreprises publiques font face à de nouvelles barrières douanières.

Il est cependant peu probable que ces mesures soient de nature à impressionner Loukachenko et Poutine. Leur comportement prouve le contraire. Poutine soutient Loukachenko, comme il soutient Assad en Syrie, qui prépare son fils à sa succession après 20 ans de règne sanglant : ayons conscience que ces deux Etats sont des voisins immédiats de l‘UE.

Le sommet consacré à l’Afrique organisé par Emmanuel Macron le 18 mai dernier a malheureusement trouvé peu d’échos en Allemagne : Angela Merkel n’a participé que par écran interposé. Après une phase de croissance de 25 ans à 5 % p.a. en moyenne, l’Afrique est entrée en récession en 2020. L’urgence de nouvelles aides résulte de la conjugaison des effets du changement climatique, qui heurte l’Afrique de plein fouet (sécheresses et inondations), et de la pandémie, qui induit une réduction des exportations, génératrices de devises étrangères. Le financement sur les marchés internationaux devient plus cher, trop cher, rendant une réducton de la dette indispensable pour les pays les moins avancés.

Les deux pays font par ailleurs oeuvre de repentance: l’Allemagne reconnait le genocide des hereros et des Namas en namibie, et la France sa responsabilité dnas le conflit rwandais.

Entretemps, la situation sur le front du Covid se détend. La discussion sur le confinement cède la place à celle sur le déconfinement. La campagne des vaccinations montre ses premiers effets: le taux d’incidence est passé de 300 à 101 en France et de 200 à 37 en Allemagne.

En conséquence, détente dans les hôpitaux, avec une réduction de moitié des patients nécessitant des soins intensifs.

France Allemagne États-Unis Italie Espagne
Tests quotidiens pour 1000 4,42 2,04 2,01 3,78 2,27
Nombre de cas

30 avril (*)

5.653.533

(+21,7 %)

3.391.039

(+ 20,3 %)

32.288.909

(+6,2 %)

4.009.208

(+12,6 %)

3.514.942

(+7,3 %)

30 mai

(*)

5.719.877

(+1,2 %)

3.684.672

(+ 8,7 %)

33.251.979

(+3,0 %)

4.213.055

(+5,1 %)

3.668.658

(+4,4 %)

Décès

30 avril (*)

104.385

(+9,3 %)

82.865

(+ 8,5 %)

575.193

(+3,6 %)

120.544

(+10,7 %)

78.080

(+3,7 %)

30 mai

(*)

109.518

(+4,9 %)

88.413

(+ 6,7 %)

594.306

(+3,3 %)

126.002

(+4,5 %)

79.905

(+2,3 %)

Par million d’habitants

(30 octobre)

1.665

(551)

1.049

(125)

1.819

(707)

2.078

(631)

1.706

(762)

Vaccins en % de pop totale

1er vaccin

Vaccin complet

 

 

37 %

16 %

 

 

43 %

17 %

 

 

49,8 %

40 %

 

 

37 %

19 %

 

 

38 %

19 %

Source : Johns Hopkins Corona Resource Center (https://coronavirus.jhu.edu/map.html) & Oxford University (https://ourworldindata.org/coronavirus-testin)

(*) % par rapport au mois precedent

Avec le retour des beaux jours et plus de rencontres en extérieur nous devrions connaitre un retour à une certaine normalité… si nous nous tenons aux règles d’hygiène et de distanciation sociale !

C’est dans cet esprit que je vous souhaite un bon mois de juin !

Christophe Braouet