Im Füldchen 11 60489 Frankfurt am Main  +49 (0) 176 422 701 26

Commentaires mai 2021

Francfort, 30 avril 2021

Armin Laschet et Annalena Baerbock seront les candidats à la chancellerie allemande des chrétiens-démocrates (CDU/CSU) et des Verts. Les Verts seront indispensables à toute coalition – voire capables de remporter la Chancellerie en s’alliant avec les chrétiens-démocrates, ou aux Sociaux-démocrates (SPD) et aux Libéraux (FDP). Leurs thèmes domineront donc la campagne. Quid de la limite d’endettement public, les Verts souhaitant investir bien plus en matière d’infrastructures et accélérer la baisse d’émission de CO2 ? Pro-européens, les Verts seront-ils prêts à augmenter le budget de la défense de 1,5 à 2 % du PIB ? Leurs alliés seront-ils prêts à accepter une politique migratoire plus généreuse ?

Le nouveau gouvernement devra également décider s’il souhaite que l’Europe se laisse faire en tout, comme cela fut le cas en Russie et en Turquie récemment. En février, Josep Borrell était aux côtés du ministre Lavrov à Moscou en conférence de presse, alors qu’en même temps, et à son insu, la Russie extradait trois diplomates européens. Le „Sofagate“ ne vaut guère mieux: Ursula von der Leyen restait bouche bée quand Charles Michel, Président du Conseil européen, était invité à prendre place, seul, aux côtés d’Erdogan. Ces provocations montrent que l’Europe est perçue comme un nain politique. Cela fait déjà 50 ans qu’Henry Kissinger demandait : «L’Europe? Quel numéro de téléphone?» Pour information: le PIB de la Russie correspond à celui… de l’Espagne, et le turc à celui de la Pologne.

En Turquie, l’UE souhaitait s‘assurer qu’elle continue à s’occuper des 4 millions de réfugiés. Mais le prix à payer augmente : Ankara a décidé de quitter la “convention d’Istanbul”, affaiblissant le droit des femmes. Et l’Europe regarde, impuissante. En même temps, nous devons augmenter notre contribution financière – au-delà des 6 milliards d’euros (!) accordés depuis 2016, faciliter l’octroi de visas et élargir l’union douanière.

Entretemps, le marché intérieur de l’Europe continue de se renforcer. Le calendrier d’émission des 800 milliards nécessaires au fonds NextGeneration EU a été approuvé, bien plus que les 50 milliards émis jusqu’alors essentiellement au titre de l’aide au développement. Le premier plan stratégique du programme de recherche et d’innovation européen (Horizon Europe) se monte 95 milliards d’euros, avec „Connecting Europe“ l’Europe financera 33 milliards Euros pour la mobilité durable et intelligente. Sans oublier 7,5 milliards pour l’intelligence artificielle, la cyber sécurité et la digitalisation (plan Europe digitale)

Pour Info : Vous pouvez contribuer ! La plateforme « Conférence pour l’avenir de l‚Europe » a été lancée le 19 avril : https://ec.europa.eu/info/strategy/priorities-2019-2024/new-push-european-democracy/conference-future-europe_de). La Présidente de la Commission Ursula von der Leyen a déclaré : « Les attentes des citoyens sont claires: ils veulent avoir leur mot à dire sur l’avenir de l’Europe ainsi que sur les questions ayant une incidence sur leur vie. Aujourd’hui, notre promesse est tout aussi claire: nous allons écouter ce que les citoyens ont à nous dire. Et ensuite, nous agirons. »
Le Corona reste plus virulent en France qu’en Allemagne, malgré une politique de tests bien plus volontariste : 30.000 nouveaux cas par jour en France (22.000 en Allemagne). Plus de patients en soins intensifs aussi : 6.000 contre 5.000 en Allemagne. Et le nombre de décès a dépassé les 100.000, soit environ la moitié des victimes de la grippe espagnole (1918-1921).

  France Allemagne États-Unis Italie Espagne
Tests quotidiens pour 1000 4,48 2,21 2,88 4,80 2,65
Nombre de cas

31 mars (*)

4.646.014

(+24,0%)

2.818.630

(+ 15,1 %)

30.393.702

(+6,4 %)

3.561.012

(+21,7%)

3.275.819

(+3,0 %)

30 avril

(*)

5.653.533

(21,7 %)

3.391.039

(+ 20,3 %)

32.288.909

(+6,2 %)

4.009.208

(+12,6 %)

3.514.942

(+7,3 %)

Décès

31 mars (*)

95.495

(+11,4 %)

76.389

(+ 9,0 %)

555.015

(+7,6 %)

108.879

(+11,8 %)

75.305

(+8,9%)

30 avril

(*)

104.385

(+9,3 %)

82.865

(+ 8,5 %)

575.193

(+3,6 %)

120.544

(+10,7 %)

78.080

(+3,7 %)

Par million d’habitants

(30 octobre)

1.589

(551)

988

(125)

1.769

(707)

1.991

(631)

1.667

(762)

Vaccins en % de pop totale

1er vaccin

Vaccin complet

 

 

21,4 %

    8,7 %

 

 

25,7 %

7,5 %

 

 

42,7 %

29,3 %

 

 

22,1 %

9,2 %

 

 

24,1 %

8,9 %

Source : Johns Hopkins Corona Resource Center (https://coronavirus.jhu.edu/map.html) & Oxford University (https://ourworldindata.org/coronavirus-testin)
(*) % par rapport au mois précédent

La pandémie continue à peser sur l’économie, malgré l’embellie actuelle. La récession a été plus faible en Allemagne (le PIB a reculé de 4,9 % contre 8,2 % en France). La reprise s’annonce de ce fait plus forte en France (5,8 % contre 3 % en Allemagne).
Les gouvernements craignent une forte poussée des faillites, au plus bas historique en 2020 du fait des mesures gouvernementales (30.000 en France et 15.000 en Allemagne). Bruno Le Maire a appelé à nouveau l’État, les banques et les entreprises à formuler des propositions de restructuration de dettes. « Je ferai le maximum pour éviter les faillites dans notre pays. Nous n’allons pas attendre que les entreprises rentrent dans le mur… »

Et puis ce sera aux États, qu’ils soient développés ou en développement de s’occuper de leur endettement : car avec la hausse des taux d’intérêts, le danger s’accroît.

En attendant, réjouissons-nous de l’accélération des vaccinations (qui ont doublé en un mois en France et en Allemagne) et portez-vous bien !

Christophe Braouet