Im Füldchen 11 60489 Frankfurt am Main  +49 (0) 176 422 701 26

Commentaires N° 7

Francfort, 31 août 2020 

Chers membres de la Société Franco-Allemande, Chers amis,

Présidence allemande du Conseil européen oblige, la bonne entente affichée depuis l’annonce du fonds de relance européen (d’un volume de 750 milliards si le Parlement européen l’approuve) perdure et s’étoffe face aux enjeux domestiques et internationaux.

Qu’il s’agisse de la Biélorussie, du putsch et de la menace djihadiste au Mali, de la violation du droit international par la Turquie pour accéder aux réserves de gaz dans les eaux territoriales chypriotes et grecques, ou de la question kurde : autant de sujets qui n’intéressent pas Trump et sur lesquels l’entente d’Angela Merkel et d’Emmanuel Macron à Brégançon le 20 août dernier augure d’une coopération qui avait manqué jusqu’alors.

A défaut d’une force européenne pour défendre les frontières communes, la France a envoyé deux avions de combat Rafale et une frégate en méditerranée orientale pour signifier la solidarité avec la Grèce et Chypre. L’Allemagne et la France ont proposé ensemble l’intervention de l’OSCE pour trouver une issue en Biélorussie. Quant au Mali, plaque tournante du trafic de stupéfiants, d’armes et de populations entre l’Afrique et l’Europe, la présence d’une force française, soutenue notamment par l’Allemagne, reste essentielle.

Il faut à tout prix éviter une seconde vague et assurer la reprise économique, alors que les déplacements plus nombreux et le déconfinement font augmenter le nombre de cas de Covid.

C’est que le recul économique au premier semestre 2020 fut sévère, notamment en France. Le recul du PIB est de 18,9 % en France, mais de 11,9 % seulement en Allemagne, de 17,1% en Italie. Seuls le Royaume-Uni (22,1 %) et l’Espagne (22,7 %) font moins bien… La crainte est grande pour la rentrée : plus de 700.000 jeunes arrivent sur le marché du travail de part d’autre du Rhin et le nombre de faillites pourrait augmenter sensiblement à commencer par les secteurs du tourisme, de la gastronomie et des spectacles. La prolongation des mesures de soutien est primordiale : à cette fin, les deux gouvernements négocient actuellement les modes d’extension des prêts garantis par l’État au-delà de mars 2021, laissant le soin aux banques de déterminer les firmes capables de survivre à moyen-long terme.

En France, le détail du programme de relance de 100 milliards d’euros sera annoncé début septembre. Dans l’immédiat, l’allocation de rentrée scolaire est majorée de 100 euros avant tout pour mobiliser l’épargne -supérieure en France qu’en Allemagne, du fait du salaire minimum. L’idée de Jean Pisani-Ferry d’un chèque vert pour permettre l’achat de produits labellisés en accord avec les objectifs de transition environnemental est séduisante.

Angela Merkel et Emmanuel Macron ont affirmé à Brégançon l’importance de lutter contre une seconde vague et d’éviter toute action unilatérale, ce qui avait tant choqué en mars, n’empêchant pas l’Allemagne d’imposer soudainement le 24 août la quarantaine à toute personne revenant des régions Ile de France et de Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Parmi les évolutions négatives, relevons la progression du nombre de cas : plus de 25 millions de cas d’infection dans le monde et une progression des cas est de 43 % en France, de 17 % en Allemagne. L’hydrochloroquine défendue par le Professeur Raoult et vantée comme produit miracle par les Présidents Trump et Bolsonaro, est jugé inefficace par l’Union européenne. Combiné à l’azythromécine, il augmente même la mortalité de 7 %.

A titre positif, le nombre de cas en réanimation reste faible : 402 cas en France et 238 en Allemagne. Notons enfin que la France rattrape son retard en matière de nombre de tests.

  France Allemagne États-Unis Italie Espagne
Nombre de cas

28 juillet

 

220.352

 

207.474

 

4.309.230

 

246.488

 

278.782

30 août 315.813 243.373 5.997.164 268.218 439.286
Décès

28 juillet

 

30.212

 

9.128

 

148.298

 

35.123

 

28.434

30 août 30.611 9.303 183.068 35.477 29.011
Par million d’habitants  

468

 

112

 

558

 

587

 

620

Nombre de tests par million d’hab.

28 juillet

 

 

45.682

 

 

88.527

 

 

163.736

 

 

108.520

 

 

135.187

30 août 96.981 133.702 246.978 142.131 182.161

Sources : Johns Hopkins Corona Resource Center (28 juillet et 30 août 2020) ; Tests : Statista 30 août

Le port du masque est désormais obligatoire dans toutes les entreprises et tous les lieux d’enseignement en France, ainsi que dans les principales grandes villes, telles qu’à Paris, Lyon, Nice et Toulouse. Les manifestations anti-masques restent marginales en France (200 personnes à Paris dimanche dernier). Par contre, elles réunissent près de 40.000 personnes à Berlin, alors que les mesures sont bien moins contraignantes en Allemagne. Réunis autour d’Angela Merkel, les chefs des gouvernements des États fédérés ont illustré la primauté des Länder sur l’État fédéral, en ne s’accordant que sur le plus petit dénominateur commun, à savoir une amende de 50 Euros minimum pour le non-port du masque. Toutes les autres décisions doivent être prises au niveau de chaque Land… : impossible à synthétiser ici.

Restez prudents afin de contenir la seconde vague !

Christophe Braouet